Biggy Paw, DJ Hybride entre Psytrance et Techno

  • par
Biggy Paw, DJ Psytrance et Drum & Bass originaire de Lyon et travaillant avec Multiversal Rcords et Multiversal World

Qui est Biggy Paw ?

SoundMapp te présente Biggy Paw, un artiste Lyonnais orienté Hybrid Techno/Trance/ Psy-Techno / Dark Progressive. 

Pas seulement DJ, Biggy Paw est aussi un grand amoureux de la Musique ! Et pour nous le prouver, il a monté le label Multiversal Records en compagnie de Red Oak et travaille activement avec l’association Multiversal World.

Nous te laissons maintenant rentrer dans son univers !

Biggy, balance-nous ton dernier album !

Pourquoi ce nom "Biggy Paw" ?

Avec des années passées à faire de la musique, j’avais une fâcheuse tendance à vouloir raper et poser des slams sur tout et n’importe quoi, même du Metal ou du Reggae, c’est donc une allusion à mon prénom Guillaume : Biggy . 
 
Paw c’est pour indiquer que je suis une bonne patte (Paw : patte in UK)

Qu'est ce qui t'anime dans la Musique ?

Absolument tout, la frénésie du rythme, l’envoûtement des sonorités et mélodies, la douceur mais aussi la violence ainsi que la fougue musicale.

Quelles sont tes ambitions musicales ?

J’ai un fonctionnement en dualité.
 
Soit je fais les choses à 400% soit je ne le fais pas. Cela fait des années déjà que je fais de la musique sur plusieurs fronts. 
 
Je me suis juré à moi même d’avoir une carrière artistique et musicale riche, et ce pendant des années. 
 
Je ne perds pas espoir, mon but est de pouvoir diffuser et faire kiffer des milliers de gens à travers le monde grâce à ma musique. 
 
Utopiste ? C’est à vous de voir.

As-tu des conseils pour ceux qui veulent se lancer ?

Oh oui, beaucoup même, quand on débute, on fait souvent des erreurs et parfois elles peuvent s’avérer quasi éliminatoires.
 
N°1: Donne le meilleur de toi même, tout le temps, partout . Avec du smile et de la bonne humeur, les gens sont plus enclin à t’aider. 
 
N°2: Reste authentique , ne sombre pas dans l’aliénation pour te faciliter les choses, les choses faciles sont rarement durables. C’est une loi immuable de la vie depuis belle-lurette 
 
N°3: Démarque toi, soit innovant et original, ne cherche pas à imiter ou copier les autres, tires en juste de l’inspiration et du carburant c’est tout.
 
Ajoute aussi à cela ta touche personnelle et ton grain de folie.

Biggy Paw : ton type d esalle idéale ?

Idéalement, en tant qu’aficionados de festival, je trouve que la plus grande joie est de mixer en festival.
 
En open air dans un lieu immense avec des tonnes de gens heureux et qui sont là rien que pour ça.

Qu'est-ce qui te fait aimer ton public ?

Mon public (encore faut-il pouvoir jouer devant le bon public pour soi 🙂 ) Je l’aime bien quand il vient en premier lieu pour la musique . 
 
J’adore voir les gens se trémousser pendant mes sets. Voir leurs sourires et ressentir leur bonne vibe est ma principale source de satisfaction

Qu'est-ce qui peut t'énerver chez ton public ?

Alors du coup ce qui m’énerve c’est quand je joue devant un public qui n’est pas le mien.
 
Quand le gens viennent juste pour s’éclater la gueule, se prendre la tête, qu’ils ne s’amusent pas, qu’il ne dansent pas.
 
Cela arrive parfois dans certains univers clubbing et je dois avouer que c’est pas l’éclate. On dirait qu’ils se font chier et ça m’énerve beaucoup.

Qui sont tes 3 artistes musicaux préféré(e)s ?

Alors 3 artistes uniquement issus des scènes électroniques : 
 
GROUCH (Psy-techno made in New Zealand) 
Shpongle (Une formation musicale dantesque qui fait de la Trance acoustique) 
COMING SOON (Un duo américain complètement barré qui n’a cesse de se renouveler) 
 
Aussi : Hilight Tribe , Evil Oil man, Nanoplex , MVMB , Vertical Mode. Globalement j’adore la musique psychédélique que ça soit dans le rock ou dans l’Électro. 
 
Je trouve qu’aujourd’hui il y une convergence des sonorités et les barrières entre genres et sous genres commencent à tomber. 
 
Des gars qui faisaient de la techno se mettent à des trucs psyché et vice-versa. Cela donne une richesse musicale inédite et Incroyable. Tout ce mélange, et que c’est bon !

GROUCH

GROUCH, un DJ Psytrance et techno qu'apprécie beaucoup Biggy Paw

Shpongle

Shpongle, un des artistes préférés de Biggy Paw

Hilight Tribe

Hilight Tribe, un groupe de Trance acoustique qu'adore Biggy Paw

Ta pire expérience Live vécue ?

Quand je mixais encore avec un contrôleur et un ordinateur qui a décidé de cracher en plein milieu d’un set devant environ 150 personnes. 
 
La minute la plus longue de ta vie. Depuis je mixe sans ordi en “standalone”

Ta meilleure expérience live vécue ?

Les soirées avec notre association Multiversal World . 
 
Plus de 12h de son sur un système bien calibré, des gens à fonds pendant des heures. Un set de killer, beaucoup de bons retours à postériori ..

Quel est ton matériel ?

Vu que j’aime rien faire comme tout le monde (le bélier de base ^^) je ne voulais pas filer mes tunes à Pionner, donc j’ai fait marcher la concurrence et je suis aller chez DENON qui tourne avec Serato . 
 
Rien à dire je suis satisfait c’est pro ça tourne surtout depuis que j’ai la DENON MCX8000 , un contrôleur standalone avec USB + 4 canaux. Parfait pour mixer en duo avec des effets HD de pro.

DENON MCX8000

DENON MCX8000, un des matériels qu'utilise Biggy Paw

Comment gères-tu ton activité ?

Vu que je travaille dans le spectacle, je rencontre beaucoup de techniciens, régisseurs mais aussi organisateurs de soirées en tout genre. 
 
Du coup pour moi mon activité c’est un boulot à quasi plein temps. Il faut démarcher, continuer à produire des sons de qualité, rencontrer du monde, bouger, sortir. 
 
Se rendre diponible , filer un coup de main, donner de son temps.

As tu obtenu des prix ? Des récompenses ?

Pas encore mais je n’apprécie pas trop les honneurs, ils sont souvent superficiels et sans intérêts, c’est juste du “m’as-tu vu” dirai-je.

Depuis quand exerces-tu ton activité ?

Tout à commencer il y a 3 ans. Je suis allé à quelques soirées qui tabassent à Lyon (Drum’N Bass , Psytrance) ça m’a immédiatement scotcher sur place. 
 
Je me suis dis, ok voilà ce que je veux faire maintenant, depuis j’y mets 100 % de mon temps et de mon énergie. 
Les choses ont beaucoup évolué en trois ans.

Comment tu t'es formé(e) ?

AUTODIDACTE DE LA PREMIERE HEURES. Ce qui est chiant quand tu n’as pas d’argent, c’est que tu peux oublier les cours particulier super quality top trendy. 
 
J’ai fait exactement la même chose que quand j’ai commencé la guitare et la batterie à 15 ans : J’ai buché, encore et encore, le moindre tuto ou trucs que je pouvais apprendre j’étais branché dessus. 
 
Dès que j’avais l’occasion d’apprendre de quelqu’un de plus expérimenté, j’écoutais comme des 3/4 ans quand tu leur proposes un Kinder.

Combien d'événements as-tu déjà animé ?

La j’dois être à environ une trentaine de date, ça s’accélère de plus en plus. 
 
Depuis que j’ai monté le label : Multiversal records et que j’ai rencontré l’association Multiversal World, et que les deux ont fusionné, j’organise de plus en plus de soirées de petites et moyennes envergures sur Lyon.

Quels sont tes tarifs ? Comment tu factures tes événements ?

Niveau tarif, il y deux visions : 
 
La première c’est la gratuité généreuse qui permets d’aider et de faire de chouettes trucs dans les sphères bénévoles et associatives (chose trop important pour continue à faire vivre la culture).
 
La deuxième c’est les tarifs professionnels : Quand on arrive dans le game des pros, je pars du principe que tout a un prix et les artistes doivent être payé décemment. 
 
Typiquement quand on va jouer pour un orga ou un responsable de club qui est plein aux AS et qu’il veut lâcher 30€ ça me débecte, je m’énerve et je montre les dents. 
 
En fait c’est un peu toujours le même délire. Ceux qui ont le moins sont ceux qui donne le plus. Dans la musique c’est pareil il y a des affaires hyper lucratives, dont l’essentiel c’est de s’assurer qu’on parle bien de la même chose et qu’on pratique les mêmes tarifs. 
 
À partir de là, on est dans le business.

Biggy Paw, quels sont tes points forts ?

Wow ! Questions à 100 francs. 
 
Ma personnalité, mon caractère, ma très grande adaptabilité, ma sensibilité et la manière dont j’écoute les gens très sûrement. 
 
J’ai pas mal trimé dans ma vie professionnelle et je me suis fais avoir plein de fois, donc je suis désormais ultra vif et vigilant, on me la fait plus. 
 
J’ai aussi développé pleins de compétences manuelles et sociales qui me servent quotidiennement.

Biggy Paw, tu as aussi des points faibles ?

J’ai tendance à laisser ma confiance entre les mains de gens qui parfois n’en valent pas la peine. 
 
Et quand on me dupe, je l’ai mauvaise, genre très très mauvaise. Je suis hyper patient et sympa mais quand on abuse de ces aspects-là j’envoie tout bouler et s’en est fini pour toi. 
 
On bossera plus ensemble.

Que penses tu apporter de plus qu'un autre artiste de ton domaine ?

Oula, ça pourrait paraître présomptueux. 
 
Disons que j’ai la sensation de comprendre un ensemble de paramètres et d’avoir une vision large de certaines choses. 
 
Vu que je suis technicien dans le spectacle vivant et en même temps artiste. Déjà je ne peux pas me faire lourder sur certains aspects technico-pratiques.
 
Deuzio j’ai l’impression que un bon nombre d’artistes se contentent de copier, d’essayer d’imiter en moins bien leurs artistes de références. 
 
Ils ne font preuve que de peu d’originalité et ne propose rien d’innovant, ils ont peur de mettre en avant leur univers et leur singularité. 
 
Tant qu’on reste dans l’imitation, on ne crée aucune valeur artistique.

Où et comment s'est passée ta première prestation live ?

Ah la la c’était au Toï toï le Zinc à Villeurbane(Lyon) , c’est là que j’ai rencontré Michel Parey allias Kiwistar et Alix Boufflers allias red oak, depuis c’est devenu des super potes on bosse ensemble sur pleins de trucs. 
 
Le live en soit c’était pas ouf, je n’étais pas du tout au niveau en termes de DJing, et mon ordi ramait tellement qu’il y avait des freezes toutes les 2 minutes. 
 
Mais sans ça, c’était fun, parce que c’était la première.

Biggy Paw, que dirais-tu pour motiver certains ?

Une phrase motivationnel pour ceux qui doutent d’eux mêmes : 
 
“Ne laisse personne te dire que tu ne peux pas le faire, fait ce que te dit ton intuition avant même ce que te dit ton cœur ( il est mauvais conseiller car soumis au joug des émotions).
 
Questionne toi régulièrement, pratique l’introspection et révise tes jugements. C’est la seule manière viable d’avancer en s’assurant de ne pas être dans l’erreur.”

Enfin, pour résumer, décris nous ton évolution :

Bah je suis parti du niveau 0, comme un péon dans un MMORPG. j’y connaissais rien mais j’avais la gnaque. 
 
Plus j’ai rencontré des gens, plus j’ai plus amélioré mon réseau et mon niveau. C’est ce qui fait que j’ai pu créer mon label de musique , Multiversal records avec Alix Red Oak en Décembre 2018. 
 
Et je viens de sortir un album de 7 titres tout frais sortit du studio en Septembre 2019. 
 
Je joue sur des dates de plus en plus conséquentes donc je pense être sur la bonne voie.

Contacter et Soutenir Biggy Paw

Si son travail te plaît, n’hésite pas à soutenir Biggy Paw grâce aux réseaux sociaux, c’est important pour les artistes !

Aussi, si tu souhaites collaborer avec lui, voici différentes manières de le contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *